EVA Films

Gérardmer 2015

Avec beaucoup, beaucoup de retard, le petit compte rendu annuel de Gérardmer!! 20 films en 5 jours…, record battu!
Globalement un niveau plutôt homogène avec de belles surprises même pour les hors compétitions.

En compétition:

EX MACHINA
Alan Garland, scénariste britannique de Sunshine, 28 jours plus tard, … passe à la réalisation. Et pour un premier long, il s’attaque (excusez du peu) à un thème fondateur de la SF : l’intelligence artificielle. Beaucoup sont déjà passé par là et pas des moindres… Pourtant c’est sans complexe que Garland nous propose une nouvelle lecture des questions soulevées par l’IA, avec la sexualité comme vecteur principal! L’écriture est vraiment très soignée. Le film contient énormément de dialogues mais n’est jamais trop bavard! L’image n’est pas en reste avec une superbe photo.
Si j’osais, je dirais (presque) qu’en regardant EX MACHINA on pense souvent à ce que Kubrick aurait pu faire d’AI (de Spielberg). Allez, j’ose!! Mon coup de coeur.

CUB
CUB n’est certes pas un grand film. Mais c’est LE film de genre du festival. Un « objet » belge un peu inattendu (dans le milieu du scoutisme), drôle quand il le faut, amoral quand il le faut, flippant quand il le faut! Un moment sympathique.

THE VOICES
Marjane Satrapi (réalisatrice de Persepolis) s’attaque au genre! Assez surprenant de sa part, mais au final une belle expérience. Le film est vraiment très drôle. Tout le travail réalisé sur le point de vue du héros participe évidement à la réussite du film.
Sortie salle en mars dernier.

IT FOLLOWS
L’âme de Carpenter plane sur un film un poil surestimé (plusieurs distinctions à Cannes , Deauville, …) . De belles trouvailles rendant l’ensemble finalement assez frustrant dès lors qu’on prend conscience qu’il peine à faire preuve d’une VRAIE originalité!
Sortie salle en février dernier.

GOODNIGHT MOMMY
Une belle découverte que ce film autrichien! Très belle photo. Un plan de trop qui gâche pour certain le twist final.

THE SIGNAL
Une pure série B de SF! C’est bien ficelé et la chute est bien amenée.
Direct to DVD. Déjà dispo.

HONEYMOON
Sorte de Body Snatchers parfois un peu confus mais jamais inintéressant.

JAMIE MARKS IS DEAD
Film de fantôme/revenant, lent mais pas ennuyeux. Sinon, rien de bien nouveau.

THE FINAL HOURS
« Encore un film de fin du monde… » dixit le réal avant la projection qui ensuite cherchait à nous vendre un « traitement original ». Je suis resté sur le début de son discours…

THE MAN IN THE ORANGE JACKET
Aimer David Lynch ne fait pas tout… Bof bof.

Hors compétition:

WHAT WE DO IN THE SHADOWS
C’est la claque du Festival 2015! En sortant de la salle, tout le monde se posait la même question : pourquoi diable le Public Système l’a-t-il programmé en HC??
Un film vraiment très très drôle!

REALITE
Le réal de RUBBER (le pneu tueur…) continue de bousculer le « conformisme » ambiant. Intelligent, drôle (Chabat et Lambert), burlesque, absurde, … Comme d’hab, une oeuvre à part qui mérite d’être vue.

MONSTERS
Pas de révolution ni de grosses surprises chez Hideo Nakata. On est en terrain connu (peut-être moins lent que d’habitude). C’est beau, propre, agréable. On retrouve les thématiques chères au réal.
Un moment assez agréable.

LES NOUVEAUX HEROS
La séance tout public du dimanche après-midi.

ATTICUS INSTITUTE
Found footage à partir de rushes réalisés au sein d’un laboratoire expérimental. On évite ainsi les mvts de cam intempestif et autre MAP désagréable. Quelques bons moments malgré tout.

THE QUIET ONES
Nouvelle variation sur une expérience de possession… dans un univers à l’esthétique léchée. S’oublie assez vite.

EXISTS
Le réal de Blair Witch Project revient pour nous servir… un found footage!! Avec un Big Foot!! Bizarrement pas si désagréable mais vain quand même.

AMERICAN BURGER
Le film d’ouverture de la nuit fantastique (samedi soir) : à ranger à côté d’oeuvres comme Sharknado ou autre Dead Sushi…
Bataille de boules de neige à 600 personnes dans la salle… Débile hein?!? Mais tellement jouissif!! :slight_smile: Comme le film quoi.

JUPITER
Les Wachowsky ont juste oublié d’écrire une histoire… Rien d’épique dans ce film boursoufflé d’effets spéciaux. Même Sean Bean n’arrive pas à mourir…!!

OUT OF THE DARK
Très mauvais (il en faut toujours un).