Prometheus wtf ?

images du prochain Ridley Scott, projet annoncé d’abord comme un préquel à la série des Aliens (qu’il a lui-même commencé) avant de finalement partir vers d’autres horizons sous le nom de « Prometheus ».

Quand on voit ces images qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à celle du premier ALIEN (le vaisseau, les scaphandres les pieds dans la brûme, etc…) on se dit que Scott prend vraiment tout le monde pour des c…

Soit il s’agit d’un film totalement original, mais alors il pompe lui-même sur son imagerie, soit tout ceci est un gros coup de bluff et il y aura bien des bébêtes derrières. Espérons !!

De ce que j’ai vu ou plutôt entendu le film de Scott traiterait du mythique space jokey. On resterai dans l’univers ALIEN tout en prenant de la distance avec la quadrilogie. Un spin-off DELUX en quelque sorte. :slight_smile:

Je ne pensais pas dire ça un jour mais peut-être qu’il est temps de foutre la paix à cette belle série, déjà suffisamment ravagé par un frenchy et une fusion de franchises calamiteuse (AVP 1 & 2).

des figurants interviewés parles d’un vrai ALIEN…Intox ou surprise réservé au fan?
Quoi que tu en dises, Ridley à nouveau aux commandes d’un ALIEN, ose dire non ?

ps : les AVP sont des pures série B ;rock;

Un ALIEN sans Ripley n’est pas un ALIEN. Je pense que tout le monde en a fait le deuil (Ridley le premier peut-être) et c’est tant mieux. Prometheus ne semble pas être un ALIEN 5, ni un reboot, ni un prequel.
La logique narrative d’un ALIEN 5 (quelques scénars ont circulé il y a quelques années) aurait conduit nos chères bestioles sur… la Terre! Or, AVP 1&2 l’ont fait (d’une manière absolument honteuse pour le 2 mais c’est là, un autre sujet).
Dès lors, les options qui s’offrent à Ridley se limitent à ce que j’ai cité plus haut : reboot - prequel - spin-off.
Reboot? Beaurk…
Prequel? Pour dire quoi? On sait tout de la psyché et du mode de reproduction de nos xénomorphes.
Spin-off? Alors là si c’est pour évoquer le grand mystère inexpliqué du premier épisode, je dis OUI!! Mille fois OUI!

Pour AVP 1 (que je suis quand même allé voir au ciné), oui sans hésiter.
AVP 2 n’est même pas un nanar, ni un film de fan, ni un film de commande, … Je n’arrive même pas à le qualifier. Une “pure merde”? Ahhhh! Ouiiiiiiiiii, je crois que c’est ça! ;D

J’ai fait exactement l’inverse. AVP 1 en dvd et le 2 au cinoche. Je l’ai vu comme un pur divertissement dans son sens le plus “haut” : ne plus rien en tirer la projection passée, et accepter de le voir à des années lumière du premier film (qui d’ailleurs passe en 35 à Nantes demain, devinez qui va se le refaire ??). Pour moi AVPR 2 à le mérite de “proposer” 2 choses : un retour (relatif soit mais à saluer) au effets visuels non numériques (depuis Alien 3 sic!) et une scène d’anthologie nanardesque : le “coup” avec les femmes enceintes dans l’hopital ! Un plaisir pour moi et une tout autre manière de revoir mes bébêtes d’enfance (Oui j’ai les 2 dvds et j’assume!)

Dites moi, les deux “jouteurs SCOTTiens”, doit on prononcer:" prométheus, ou bien Promété-us?
Si ce film devait crever les plafonds du top 50, je ne voudrais pas passer pour un blaireau en écorchant le titre.

SVP: ;D Prométhée ;D moi de me répondre… ::slight_smile:

Je pense…

c’est simplement la version anglo-saxon de Prométhée.

Sinon, je peux vous assurez que même après une dizaine de visionnage, Alien, le huitième passager sur grand écran, ça fait toujours aussi peur que ma première fois à 10 ans devant une VHS ! Je me suis même surpris à sursauter plusieurs fois, y compris au moment ultra attendu de l’attaque du Capitaine Dallas dans le conduit.

La projection était suivi par une conférence d’un prof de philo universitaire sur le thème de l’horreur au cinéma, de ce que l’on appelle le “paradoxe de l’horreur” (pourquoi donc allez voir quelque chose qui procure du dégoût et de la peur ?) et particulièrement à travers Alien. Assez intéressant pour que je prennes des notes. Si y a des interessés par le sujet, je taperais tout ça.

[quote=“Kilgore, post:8, topic:394”]c’est simplement la version anglo-saxon de Prométhée.
Assez intéressant pour que je prennes des notes. Si y a des intéressés par le sujet, je taperais tout ça.[/quote]

Merci pour la phonétique. Si la retranscription ne te demande pas trop de temps, ça peut-être intéressant de savoir le fond de notre cerveau sur ce sujet…

Oui TAPE!

Il y a une petite dizaine d’année (ou un peu moins…), ALIEN faisait partie de la rétrospective programmée en parallèle à la compétition des longs lors du festival de Gérardmer (thématique sur monstres & créatures célèbres au cinéma). Cette année-là une rencontre/conférence avait eu lieu avec HR Giger. Le Monsieur s’exprimait en allemand mais un traducteur était présent. Un échange axé sur… devinez quoi!?! La place de la sexualité dans le film de Scott! Amusant comme titre non? On aurait presque l’impression qu’il s’agissait-là d’une toute petite digression sur ce qui est sans doute le movie monster le plus sexuel de toute l’histoire du cinéma. ;D
Ici pas de notes, sorry, juste des souvenirs… :-

Ne nous oublie pas! :wink:

Ce ne serait pas “tout simplement” [size=5pt](n’y voyez aucun ego là-dedans! xD)[/size] parce que l’on souhaite se mesurer soi-même ? Ou bien peut-être parce que l’Homme est attiré par le sombre, le côté obscure de la force si je puis dire… ;D

Le space jokey est confirmé…

http://youtu.be/W2YJ1jZbLLw

Du coup la planète est la même que celle du tout premier Alien ?

le space jokey c’était sûr…
Mais la… Le titre à la Alien, le scaphandre qui fond, l’infirmerie… En fait, Scott reprend tellement des éléments que l’on associe directement à son film (le noir à casquette, une femme en scaphandre qui se blottis dans une alcove, on dirais un remake avouez! …) que je me dit que c’est justement trop gros pour être vrai… Qu’il fait tout ça pour nous mener sur une mauvaise piste. Vieux vicelard !

D’ailleurs au niveau image et par le côté “spectaculaire”, il semble plus lorgner sur le ALIENS de Cameron, avec ces véhicules, etc… (et donc sur… AVATAR :’(… de nuit)

Tout à l’heure dans mon bain, à la Archimède, j’ai eu une illumination. Y aurais-t-il dans cette phrase mon cher Daniel un quelconque jeu de mot entre “joute” et Walter Scott, auteur du livre Ivanhoé ?? Non je vais trop loin ?

Tout à l’heure dans mon bain, à la Archimède, j’ai eu une illumination. Y aurais-t-il dans cette phrase mon cher Daniel un quelconque jeu de mot entre “joute” et Walter Scott, auteur du livre Ivanhoé ?? Non je vais trop loin ?
Là, peut-être… Ma propension à jouer dès que possible avec les associations de mots me joue des tours.
Mes interlocuteurs finissent par se méfier de mes dires et cherchent systématiquement où est l’astuce.
C’est bien fait pour moi.



Cette BA n’a de sens que pour ceux et celle qui ont vu ALIEN. Rien n’est laissé au hasard : même la musique ou les effets “buggués” de l’image au début. C’est un fan film, du moins en ce qui concerne la BA.
Tout autre interprétation me semble pour le moment hasardeuse, surtout venant de la part du “Vieux vicelard” dont tu parles. D’autant plus qu’au niveau pictural on a quand même à faire un bonhomme qui s’est rarement répété…
De toute façon avec lui ça passe (Blade Runner - Black Hawk Down - DC Kingdom of Heaven - The duellistes - …) ou ça casse (1492 - GI Jane - …).

Au final, le paramètre déterminant dans la réussite ou non du film dépendra peut-être des motivations profondes qui ont poussé Scott à retourner dans l’espace :

  • La volonté de proposer une nouvelle lecture, de donner une autre dimension à une sage mythique.
  • Le défit de remporter, 32 ans après, une bataille contre les FXs : celle-là même qu’il avait perdu (pour notre plus grand plaisir de spectateur) et qui avait conditionné une très grande discrétion de notre xénomorphe préféré à l’écran…
    Et quand je vois cette BA je frissonne d’envie mais aussi de peur…

Perdu ? Je ne suis pas sûr de comprendre… Tu veux parler de l’avènement des FX numériques ? Parce que pour moi, il a pas perdu. De par le fait de son choix artistique, son film n’a pas vieillis, contrairement à tous les films de sci-fi tourné jusqu’à aujourd’hui.
Et vu la bande annonce, effets numériques il y aura, donc même si un vrai studio a été construit, je ne suis pas sûr qu’on puisse parler de revanche contre les FX numériques (le vaisseau qui roule, etc…)


les 3 trailers fait pour le trailer du film en lui-même, avec des mini-interviews de Scott (on voit bien des décors construit). Il parle bien d’un surprise “it is not what they expected to be”… C’est une phrase sortie de son contexte donc toute interprétation peut être mauvaise.
La seule chose certaine, c’est qu’on aura finalement la réponse en mai… en attendant, j’ai déjà vu trop d’image, je fais l’autruche!

Le tournage d’Alien a été une catastrophe pour Ridley en ce qui concerne les FXs des xénomorphes. Latex qui moisissait et rentrait en décomposition, réactions chimiques parasites entre les peintures et les supports, et surtout échec quasi total des animatromiques de l’Alien (à part la double bouche qui était somptueuse ainsi que le chestburster). Le choix artistique dont tu parles a aussi (et surtout) été conditionné par toutes ces galères. Attention je parle ici principalement de l’ALIEN.
L’une des nombreuses qualités du film de Scott réside dans le fait que l’Alien se montre discret. Je ne pense pas que Scott envisageait de le montrer sous toutes les coutures (mêmes si tous les essais présents sur le laserdisc NTSC suggère le contraire…) mais il est claire que de nombreux plans ont soit été avortés soit raccourcis (notamment les plans avec la queue).
Bref il est indéniable que ces galères ont aussi participé indirectement au succès du film (les oeufs légèrement moisis apportaient même un côté plus “réel”).
Je ne suis pas dans la tête de Scott, mais si l’animal se dit : “Maintenant j’ai les outils pour faire TOUT ce que je veux!” … et bien je trouverai ça, comment dire…, dangereux connaissant ce fils de pub!